mardi 10 mars 2009

Les Fondamentaux: le Sous-solage

L'hiver touche à sa fin et le printemps ne va pas tarder. A chaque saison, son travail du sol. Nous n'allons pas tarder à remiser nos versoirs et buttoirs après avoir nettoyé, repeint et graissé boulonnerie, soc et versoirs. Voilà le moment idéal pour revenir sur le travail effectué cet hiver dans nos vignes.




Première intervention possible: le Sous-solage.

Effectué juste après les vendanges, il consiste à tracer un sillon étroit au centre du rang de vigne. Il s'effectue au
moyen d'une dent sous-soleuse (appelée aussi décompacteur). La profondeur de travail varie entre 10 et 15 centimètres. Il s'agit là de décompacter une bande de roulement éventuelle ou le tassement des ouvriers viticoles ou des vendangeurs. L'eau de pluie
va rapidement s'infiltrer dans ce sillon et le gel hivernal démultipliera cette décompaction. Il n'est pas nécessaire de dépasser les 15 centimètres. Car d'une part la traction serait trop importante pour un seul cheval (ne pas dépasser une traction moyen directe de 35 kg) et d'autre part les ailettes de la dent sous-soleuse sortiraient de l'épicentre du tassement. Pour cet outil le réglage de piquage est très important. Car pour une même profondeur de sous-solage la traction peut aller du simple au double. L'inclinaison correcte réduit les vibrations de l'attelage (cheval-outil-meuneur), réduit la résistance de traction et permet à l'outil de rester en terre lorsqu'il heurte des cailloux. Ce travail n'est pas très physique si on a un outil rigide et bien réglé. Passé quelques minutes, le coup de mains est pris et le porte-outils se dirige de gauche à
droite sur simple inclinaison des manches. Comme le reste des outils "à mains", si l'outil part à gauche on incline le manche vers la gauche pour faire chasser l'outil vers la droite. C'est aussi simple que de manier la barre d'un bateau!!!

Réglage du piquage de l'outil.








prochain message: "chaussage" de la vigne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire