mardi 23 juin 2009

Bruno Le Maire, des Affaires européennes à l'Agriculture.

Bruno Le Maire, nommé ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, quitte les Affaires européennes où il avait oeuvré au rapprochement entre Paris et Berlin en pleine crise économique et financière.
Il était entré au gouvernement en décembre 2008 sur la pointe des pieds, recruté surtout pour sa connaissance de l'Allemagne et de sa langue.
C'est à cette relation franco-allemande que Bruno Le Maire, 40 ans, s'est consacré presque exclusivement pendant six mois, multipliant les déplacements outre-Rhin.
Bruno Le Maire possède un profil assez classique des élites françaises. Il a fréquenté les plus grandes écoles, l'Ecole Normale supérieure pour le bagage littéraire et l'Ecole nationale d'administration (ENA), creuset de la classe politique et de la haute fonction publique françaises.


Côté syndical, la FNSEA, principale confédération agricole, a rappelé les graves enjeux qui attendent le nouveau ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire. Il n'y aura pas de temps mort et pas d'état de grâce», a prévenu Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA. Bruno Le Maire «doit savoir en prenant ses fonctions qu'il y a des dossiers chauds et difficiles [ tels que le lait]» et «que sur le plan européen les débats sur la politique agricole commune (PAC) vont être extrêmement tendus». Rappelant que Bruno Le Maire avait occupé dans le précédent gouvernement Fillon le poste de Secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes, le patron de la FNSEA s'est félicité que le nouveau ministre ait une bonne connaissance directe du fonctionnement des institutions européennes.
Texte et photo: AFP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire